Bienveillance et solidarité : Une collaboratrice confectionne et distribue des masques en tissu

" J’ai vite pris conscience que les masques seraient une nécessité absolue pour vaincre ce cauchemar ". Rozenn Fichou, travaillant depuis 15 ans à la direction de production, a décidé de mettre son temps et son talent au service des autres pendant le confinement. Une démarche solidaire touchante et exemplaire !

Deux jours après l’annonce du confinement, Rozenn prend conscience en regardant les informations que les masques allaient devenir une nécessité absolue. Voulant protéger sa famille qui compte des personnes à risques, elle commence à se renseigner sur la confection de masques.

J’ai commencé à faire un masque avec une aiguille et le bas de pyjama de ma fille

En s’inspirant de plusieurs tutoriels, la mission n’est finalement pas si difficile. Rozenn décide de se lancer et trouve une machine à coudre sur le Bon Coin. Quelques jours plus tard, une dizaine de masques étaient cousus. 

Pour donner de la voix à son action, Rozenn s’inscrit sur le groupe Facebook « Solidarité Coronavirus Brest ». Malgré ses bonnes intentions, plusieurs commentaires malveillants et négatifs ont failli la stopper. Mais rien ne l’arrête face à sa volonté d’aider les soignants et toutes les personnes exposées. Les commentaires positifs et les encouragements qu’elle reçoit la motive d’autant plus. 

 "J’ai mis une annonce sur Facebook en disant que je confectionnais des masques et si des personnes en voulaient, elles pouvaient me contacter. De là j’ai été énormément sollicitée !" Une chaîne de solidarité s’est créée à partir de ce moment face au manque de matériel, de tissus, d’élastiques. "J’ai remis une annonce pour avoir du matériel. La générosité des gens m’a surpris"

J’ai reçu énormément de messages pour des dons de fournitures, pour me remercier, pour livrer les masques. J’étais très étonnée et émue de cette générosité. C’est incroyable !


À ce jour Rozenn a déjà réalisé plus de 500 masques pour les Ehpad, l’hôpital de Morvan, notamment pour le service pédiatrique, le secours populaire, la banque alimentaire, les ambulanciers, les infirmiers et les particuliers fragiles.

Les gens sont supers, c’est grâce à eux que j’ai décidé de continuer. Cela m’a boosté dans ma démarche solidaire.

Depuis ce week-end et les prises de parole du gouvernement, les demandes explosent pour Rozenn. Les particuliers, inquiets, la sollicitent. Pour regrouper les besoins par quartiers et mieux gérer les demandes, elle crée un groupe Facebook « Fabrication et Diffusion de Masques ».

J’en ai appris beaucoup grâce à cette expérience. C’est en donnant que nous recevons encore plus

Je continuerais à faire autant de masques, tant qui le faudra. C’est une démarche complètement personnelle. Je suis ravie qu'une société telle que KOHLER-SDMO mette en avant cette dernière.

Un grand bravo, à toi Rozenn, pour ton initiative et pour la solidarité dont tu fais preuve. 

Vous aussi, partagez nous vos histoires !